Moins on en a, plus on l'étale

With love from my lunch spot :-)

  1. L'ombre du vent, Carlos Ruis Zafon
  2. La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joel Dicker
  3. Tout ce que j'aimais, Siri Hursevdt
  4. La liste de mes envies, Gregoire Delcourt
  5. Pense à demain, Anne-Marie Garat
  6. L'année de l'hippocampe, Jerome Lafargues
  7. L'art du Jeu, Chad Marbach
  8. Les yeux dans les arbres, Barbara Kingsolver 
  9. L'amour dure 3 ans, Frederic Beigbeder
  10. L'ile sous la mer, Isabel Allende
  11. Un jour je m'en irais sans en avoir tout dit, Jean D'Ormesson
  12. La mer, Yoko Ogawa
  13. Le dernier baiser, James Crumley
  14. Les debutantes, J. Courtney Sullivan
  15. Billie, Anna Gavalda
  16. En Amazonie: infiltré dans le meilleur des mondes, Jean-Baptiste Malet

16 bouquins pour l'ensemble de 2013. Ouais. Pas de quoi fouetter un chat.

Et pourtant j'aime beaucoup lire. D'aussi loin que je me souvienne.

Depuis mon premier Roahl Dahl. Depuis mon abonnement à J'aime Lire, Tom-Tom & Nana d'abord, l'histoire ensuite. Depuis Les Contes de la rue Broca. Depuis Les deux gredins. Depuis "Nadia où es-tu, Nadia où es-tu, viens-là que je t'entende". Depuis ces livres dont maman me lisait un chapitre, et je lisais le suivant. Ou peut-être même depuis mon abonnement à L'école des loisirs, même si à l'époque je ne lisais pas la moindre page seule. Depuis l'expédition hebdomadaire à la bibliothèque pour aller farfouiller et choisir mon butin de la semaine.

Hâte de pouvoir reproduire tout ça*!!!

Enfin bon en attendant 16 bouquins par an, et quelques BD par-çi par-là. Du très bon et du très bof. Et un gros coup de coeur. Je vous raconte ça en détail dans les prochains posts.


Photo prise depuis mon lunch spot au lac, où j'aime bien descendre respirer les jours de beau temps, et où a une époque pas si lointaine j'y emmenais ma serviette, mon maillot de bain, et mon pavé de lecture du moment, of course.


*Hé hé hé. Meme pas mère et déjà relou!


On trouve de tout @ Zurich


New bar in town II
New bar in town


C'est vrai que la ville n'est pas d'un abord aisé, et il faut l'avoir parcouru plusieurs fois en long en large et en travers, pour y trouver plus d'un coin sympa pour le café le samedi après-midi, un resto ouvert le dimanche, une boutique où dégoter des merveilles de cadeau même quand on a aucune idée, et une librairie où on trouve autre chose que l'intégrale de Carlos Ruis Zafon en allemand.

Alors voilà j'ai eu envie de commencer à lister ici les endroits de Zurich qui me tiennent à coeur, ceux que je fréquente depuis le premier jour, et ceux que je découvre juste, pour les nouveaux arrivants ou les voyageurs de passage qui voudraient jeter un oeil à autre chose que l'enfilade de boutiques de luxe le long de Bahnhofstrasse.

Je commence la série par Canzionere, juste découvert le week-end dernier à la faveur de 15C (et ouais!!) et d'un soleil magnifique. On faisait un diner suisse (comprendre 17h00 à table) et on cherchait juste un petit truc à grignoter aux alentours de midi, de préférence au soleil.

Au coin de la rue ou presque, le poussiéreux vidéo-club a été remplacé il y a quelques temps par le fameux Canzionere. Absorbé serait sans doute plus juste puisque l'on trouve encore quelques films dans un petit coin. Pornos si vous cherchez bien m'a t'on dit. Mais le principal, c'est le délicieux pic-nic que le proprio nous a confectionné. Aubergines au parmesan & Tartines de tomates et mozarella. Le tout arrosé d'huile d'olive, en direct du producteur familial. Et accompagné de belles tranches de pain maison. Un régal, englouti au soleil sur notre balcon, qui nous transposé, le temps de lécher nos petites barquettes en alu, quelques centaines de kilomètres plus au sud.

Il nous reste à tester, non pas les pornos, mais le reste de la carte des plats mitonnés, la sélection de vin, l'ambiance musicale vinyls old school, et le café. Ouais, c'est tellement chouette comme endroit, que ça m'a même donné envie de me remettre au café, c'est dire!!

Et puis qui sait, d'ici là on arrivera peut-être à comprendre tout le charabia suisse allemand que nous a débité d'un air ravi le proprio. On pourra peut-être même lui dire que même en France, et même pour être trendy, on ne met plus de béret comme ça.




Trop

IMG_1131_2

Cute. Je sais, mais je n'ai pas pu résisté.

Vous avez donc devant vos yeux ébahis un exemplaire de l'authentique macaron suisse, j'ai nommé le Luxemburgli.

Offert vendredi soir (of course) dans une brasserie. Parisienne la brasserie. Ouais. Ils ont osé faire ça. Ils doutent de rien, hein. Mais bon, c'est pas comme si Ladurée était installé à 200 mètres de là.

Bonne semaine les loulous!


Quand est ce qu'on devient Suisse?

IMG_7618 IMG_8019 IMG_7968 IMG_7842 IMG_8087 IMG_8081 IMG_8052 IMG_7266


Non pas littéralement hein. Aucune envie de changer mon passeport français. De toutes façons même si on avait voulu, la votation de la semaine dernière aurait réglé de suite la question.

Et un de mes collègues à table lundi de m'avouer qu'il avait voté dans ce sens, sans penser que le vote passerait!

On croit rêver. On fait pas mieux en France, hein, je sais, mais quand même, c'est à se demander si le principe du vote est bien clair pour tout le monde. La dernière fois que j'ai vérifié il ne s'agissait pas de prendre n'importe quel bulletin et de le jeter dans l'urne en espérant que ça ne compte pas!

Enfin bon bref, donc revenons-en à nos moutons… noirs… pour ceux qui suivent les campagnes pleines de tendresse du parti de bisounours local.

hinhinhin

Bon ok, j'arrete.

J'ai entendu plusieurs de nos amis reprendre à qui mieux-mieux* "ah non mais Paris c'est sale", "Naples? Ohla vous allez voir, c'est super crade", et moi de me marrer doucement rho les suisses!!

Sauf que l'été dernier à Barcelone, je me suis entendue dire "les rues sont dégueues ici c'est du bonh-".

Voilà c'est à ce moment précis que je me suis dit "au secours je suis en train d'entamer ma transformation… bientôt je vais:

  • me plaindre de deux minutes de retard de mon train**
  • tendre mon ticket de bus au contrôleur, même quand il ne contrôle pas
  • nettoyer ma voiture tous les dimanches au karcher
  • m'insurger contre ces gens qui ne mettent pas de liquide-pour-faire-briller-la-vaisselle dans la machine
  • aspirer mon balcon, bac à fleurs compris


Ouais pas joli, joli.

Donc je promets solennellement ici que j'aimerais Rome, poubelles, détritus, tags et bruits compris, pour ne pas oublier ce qu'est une vraie ville non aseptisée. Verdict d'ici quelques semaines. Et on commence déjà à compter :-)

Je vous laisse avec quelques photos de Naples donc il y a quelques temps. C'était avant le drame, donc je n'avais rien remarqué de bizarre niveau propreté et désordre. Sans déconner en plus. Alors même qu'ils étaient en pleine crise de poubelles. Comme quoi quelques années font une différence.


* aucune idée de comment ça s'écrit ce truc
** ah non en fait ça je le fais déjà… mais bon l'exemple est biaisé. La ralerie marche pour tous les français, en toutes circonstances.



J'irai bien

IMG_8113 IMG_7621 IMG_7823 IMG_7633 IMG_7870


Il m'aura fallu entendre pendant un repas entier les projets de vacances de chaque membre de ma nouvelle équipe de boulot pour me replonger dans mes photos de Naples il y a quelques années (je ne vous ai jamais montré ces photos???) et dans mes contemplations… où aller d'ici quelques semaines?

Bin oui je sais on est super gâtés, on peut plus ou moins encore choisir nos destinations de vacances à la dernière minute, et sans trop de contraintes.

Donc même époque il y a deux ans, nous étions à Naples, et l'année dernière en Andalousie… un peu culture, un peu campagne, inondé de printemps et de soleil, et on a bien mangé… oui je sais il y a peu de gens pour qui ça importe la gastronomie en vacances, mais pour nous c'est très important…. je dois d'ailleurs dire que Naples est arrivé devant l'Andalousie…

Enfin bon, donc pour l'instant on a jeté notre dévolu sur Rome… culture & cuisine donc, mais si vous avez des idées de destinations chouettes, on est super preneurs!!


J'ai deux amours

Good mornin Paris

From 12th to 16th .... Sightseeing

French treat


Ou est ce qu'on peut
- passer une heure dans un métro et ne traverser que la moitié de la ville
- rendre visite à des potes et à la famille, et avoir l'impression quand même d'avoir laissé plein de monde de coté
- voir deux expositions coup sur coup* et se dire-qu'on-aurait-du-prendre-le-lundi-pour-faire-celle-de-la-BNF**
- aller acheter son-magazine-féminin-préféré, à la presse, juste à coté du pâtissier trop bon, un tout petit peu avant la chouette boutique de jouets en bois
- ouvrir grand les mirettes pendant tout le trajet en bus
- s'extasier comme jamais de voir le soleil ici!!!

Enfin bon sinon je déteste les parisiens :-)


PS: je suis désolée, c'est la loose de la photo et du texte en ce moment ici… je me rattrape vite promis


* aller voir Depardon au Grand Palais, si vous pouvez… c'est splendide et il n'y a personne… il faut croire que la photographie n'intéresse personne!
** au choix hein je ne sais pas ce qu'il y a a la BNF en ce moment

Pyjama flight & Opera premiere

Pyjama flight

Premiere


Je renoue avec la tradition des réveils à l'aube pour m'envoler pour la journée ou plus, dans un autre coin de l'Europe. J'aime quand les horaires me laissent le temps de prendre mon premier thé seule en contemplant tous les affairements du lieu… bagages, décollages, atterrissage.

Et puis hier l'heureuse surprise d'un voyage qui s'annule et le week-end qui s'éclaire de perspectives. La matinée à l'opéra ne sera donc pas le seul plaisir de ma fin de semaine. Long diner entre amis histoire de rejouer pour la millième fois aux différences culturelles (8 ans à l'étranger et on n'est toujours pas lassé!), préparation du gâteau de ma grand-mère (vous savez le gâteau tout bête qui se mange avec régal au moment du gouter, ou le matin au petit déj' avec un peu de confiture), et long parcours de blog en flickr en instagram (comment ne pas stresser à l'idée de tout ce que l'on peut louper?).

Quelques chouettes extraits de mes sites toujours chouchous:
- ce post de Stéphanie, qui décrit en peu de mots bien choisis ce que j'ai voulu dire avec ma tartine de la dernière fois
- ce post de Mav pour apprendre à ralentir (j'ai d'ailleurs fait une lecture très intéressante à ce sujet pendant les vacances, il faudra que j'y revienne)
- et un lien vers ma plus belle découverte de ma semaine
- à moins que ce ne soit celle-ci




2014 here we come!

Chartreuse III
Chartreuse II
Chartreuse I


Deux semaines pleines sans aucune connexion au monde merveilleux des technologies du XXIème siècle (ou presque).

Pas de télé donc, pas d'internet, pas d'emails, pas de stress…

Du tricot (oui oui truc de malade… je vous raconte ça bientôt), des bouquins, de la fabrication de sablés à échelle quasi industrielle, des balades pour s'aérer le cerveau et se faire rosir les joues, par tous les temps, dans la neige en Chartreuse, et sous le soleil-ou-presque du Gard, une visite au magnifique musée d'Arles antique (j'ai bassiné tout le monde avec ça les deux semaines qui ont suivi la visite), des repas délicieux qui trainent en longueur pour papoter comme j'aime, pas mal de vin, et quelques bulles pour faire la fête.

Bref c'était top-top!!

Et je suis revenue avec plein de bonnes résolutions qui sont déjà en train de se faire la malle que j'essaye péniblement de faire tenir plus de deux semaines. Donc dans l'ordre:

- Moins d'écran
Nan parce que sérieusement 11 heures ou plus au boulot tous les jours, puis la télé le soir, et entre les deux, un peu le blackberry pour vérifier les emails de boulot, au cas ou (n'importe quoi!!), un peu l'iphone pour répondre au whats app de mes coupains (que j'ai vu dans la journée… re-n'importe quoi!!), un peu le mac pour aller voir mes blogs chouchous et puis il faut le dire, même si c'est la honte pour procrastiner aussi… au secours les sollicitations!!
Bilan de ces deux premières semaines: impossible de limiter le temps-écran au boulot puisque je démarre un nouveau job et que, ne nous mentons pas, en ce moment c'est un peu panique à tous les étages. Par contre, je m'assois pour la première fois à nouveau devant mon mac pour faire un tour de mes blogs et poster ici. Je n'ai quasiment pas allumé la télé depuis que nous sommes rentrés. Et la dernière fois en repassant, j'ai branché non pas une de ces séries vu et revu, mais un super podcast de France Inter… vive la radio!!

- Plus de temps
Voilà donc ces millions d'heures incroyables que je vais me libérer en arrêtant de solliciter ma rétine, je veux les passer à solliciter mes mains, ou mes pieds, ou les deux régulièrement. Mon cerveau complètement éthéré par les fêtes et tout ce bon air, s'imaginait déjà une Marine 2.0 qui ferait tous les week-ends une recette de cuisine, et une balade, tout en enchainant les lectures distrayantes et éducative et en faisant plus de sport que son heure hebdomadaire de tennis.
Bilan de ces deux premières semaines: le week-end dernier, pas de recette je le crains, aie-aie… c'est l'Homme-des-bois qui nous a fait un gâteau. Par contre, on a fait une super balade au soleil, avec pic-nic dans l'herbe détrempée par la neige qui venait de fondre, dans un coin que j'avais choisi. Je n'ai pas ouvert un bouquin depuis deux semaines, mais je continue mon tricot tous les soirs.


Bilan mitigé… on refera un point dans un mois pour rigoler.

Et vous alors? Allez dites moi que je ne suis pas la seule chaque année à me mentir honteusement.


Sous le sapin

IMG_0984 IMG_0986

Je passe en vitesse déposer mon cadeau de Noel avant de mettre le cap vers la France pour deux belles semaines de repos... Can't wait!!

Donc voici la fameuse recette du gâteau aux pommes super ROI (merci AnneSo pour le nom, j'adore!):

- Eplucher 3 grosses pommes et les couper en lamelles
- Les disposer dans le fond d'une tourtière légèrement farinée
- Mélanger 75g de sucre avec 100g de farine, 1/8eme de litre de lait, 50g de beurre, une pincée de sel et 1/2 paquet de levure.
- Verser sur les pommes et mettre au four à 250C pendant 20 mins (moi j'ai trouvé que 15 mins ça suffisait bien)
- Pendant ce temps, mettre dans une casserole 75g de beurre et 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre. Tourner jusqu'à obtention d'un mélange homogène.
- Une fois ce mélange obtenu, battre 2 oeufs entiers et les incorporer. Tourner rapidement et verser le tout sur le gâteau
- Remettre au four pendant 20 mins à 250C (la aussi j'ai trouve que 10-15 mins ça suffisait bien) 

Régalez-vous!!

Et plus important profitez bien de vos vacances de Noel, et démarrez joyeusement la nouvelle année!!


Faîte des lumières


IMG_0991

Les photos où la lumière peine à se faire une place sont mes images préférées en ce moment. Et je suis loin d'en maitriser la prise. Mais je me régale de voir celles de ceux qui y arrivent. En vrac:


Profitez-bien de votre dimanche… au soleil comme chez nous (une fois n'est pas coutume) ou à l'ombre de votre canapé!! 


PS: j'ai toujours une petite nostalgie de mes années lyonnaises aux alentours du 8 Décembre. Le titre de ce post fait référence à cette fête locale. Si vous ne connaissez pas, Google est votre ami. Mais je vous préviens, vous allez avoir envie d'y aller de suite!


You will travel far and wide

IMG_0961


Moi qui suis très loin d'être une housewife, j'ai découvert que mon chez-moi devenait pendant mes périodes de work-related stress…

… vous savez ces périodes où vous vous dites "à quoi bon?", "je ne vais pas y arriver", "c'est trop dur", "je ne veux pas me battre encore", "je vais finir par démissionner"...
… mais si ces périodes où vous avez envie de disparaitre quelques semaines au soleil, le temps que (bien sur!) tout se résolve par magie pendant que vous buvez du jus de coco sur la plage, afin que vous puissiez revenir tranquille…
… bon allez, dites-moi que je ne suis pas la seule à avoir des périodes comme ça...

hum… enfin bref, donc dans ces moments-là, mon chez-moi devient un ilot de confort rassurant.

Et donc je tape des coussins, je fais des lessives, je fais de la vaisselle, je range des papiers et tout le petit bazar que je prends soin d'organiser en petits tas de petits bazars, j'arrose des plantes, et puis je m'active en cuisine.

Si, si.

Après 3 essais, j'ai enfin trouvé la recette de pain-d'épice-comme-dans-mes-souvenirs. J'ai découvert une recette de gâteau aux pommes qui représente sans doute le meilleur retour sur investissement possible (10 minutes de préparation, 15 minutes de cuisson et 30 minutes de délices). Et ce week-end je me lance dans les sablés. Je garde les macarons pour Janvier, quand je serai vraiment désespérée.


PS: le titre du post correspond à ce qu'il y a écrit sur ce super chouette poster bleu roi, que vous apercevez en arrière-plan, et qui ne vaut pas un clou!


Intermède insulaire

Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled

Quelques images du "sud sauvage" de La Réunion.

Revoir tout ce vert, les cannes à sucre, les palmiers, le soleil déclinant, et la mer, ça me donne d'une part envie de planifier de suite mes prochaines vacances, quelque part au chaud bien sur*, et d'autre part de dire à ma soeurette qui rentre bientôt "profite à fond de tes derniers jours, c'est l'hiver polaire ici", euh et aussi "ramène nous de la vanille, du sable chaud, du sucre roux, des litchis et des fruits de la passion, et de la glace à la noix de coco", euh "et aussi de la Dodo".

*oui c'est la même fille qui a écrit au même endroit il y a quelques jours qu'elle était ravie de voir les premiers flocons de neige… hum… cherchez pas.


Juste zéro

Untitled IMG_0938 IMG_0936 IMG_0952

Ca faisait je crois 10 jours que je vivais au rythme de maison-voiture-boulot-voiture-maison, et mon corps (et notamment mon mal de crâne quasi permanent) me faisait signe qu'il était grand temps d'aller prendre l'air. Alors cette après-midi sous la pression du soleil qui s'infiltrait partout, nous avons conduit quelques kilomètres pour voir les montagnes, sentir le soleil et respirer l'air frais.

On les a aperçu, les montagnes, le soleil aussi, mais surtout on a respiré s'est fait fouetté par un vent glacant. Et la petite ferme, où on aime bien aller boire un thé chaud était fermée. (C'est la vraie beauté de la randonnée en Suisse: où que vous alliez marcher, il y a une ferme qui propose fromage, pain, saucisse, soupe et boissons!). Il m'a fallu un thé, une soupe et une sieste sous la couette pour me réchauffer enfin!

Et vous, vous avez fait quoi de votre week-end?


La première ❄❄

First snow❄❄ First snow ❄❄


Deux images prises à quelques centaines de mètres à peine du boulot. Moi qui râle souvent quand ils arrivent trop tôt, cette année j'étais toute contente de les voir tomber ces premiers flocons!!



Ce qui m'a accompagné cette semaine

Untitled
Untitled

  • Cette phrase d'Anna Gavalda "Je crois que quand on a un petit coup de mou et qu'on lit un beau Haiku ou quelques lignes de Prevert, eh bien, c'est comme d'ouvrir un poudrier. Apres, clac! on referme le livre d'un coup sec et on a bien meilleure mine"
  • Et celles d'Edgar Morin, un peu plus loin dans l'un des derniers Elle "J'ai voulu montrer ce qu'est la vie d'un être humain dans toutes ses dimensions, y compris futiles. Je voulais aussi fixer les idées (…) et les petits riens qui font partie de la vie"… "j'ai cette aptitude à m'émerveiller des beautés de la vie. Des belles choses vues par hasard dans la rue, des beaux livres, des beaux films, des paysages, des musiques, des amitiés, des repas…."
  • Le plaisir de parcourir la pile de livres ramenée par l'Homme-des-bois, lors de son dernier passage chez nos libraires chéris
  • La coupe de notre basilic, et celle du laurier, rentrés pour l'hiver
  • Toutes les attentions de mes nos amis pour fêter une nouvelle année, et un nouveau travail (aie, aie, est ce que je les ai vraiment mérités?)
  • La laine à l'intérieur de mes nouveaux gants
  • Le parfum sucré d'amande de ma coupine française
  • Les listes de Noel
  • L'odeur de mon premier pain d'épice ce soir
  • Les pièces de puzzle, éparpillées un peu partout
  • Cette soupe
  • Cette phrase de Tina Fey, trouvée chez Garance Doré « Ma faculté à transformer une bonne nouvelle en crise d’angoisse n’a d’égale que ma faculté à transformer une crise d’angoisse en éruption cutanée. »

Alors oui, What if 2014 était l'année de la douceur? Après 2012-Annus-Horribilis, et 2013-retrouvons-nous, il serait bon d'enterrer sa hache de guerre et de se faire un peu plaisir.


PS: si vous avez deux minutes, allez jeter un oeil à ces objets improbables ici



De la difficulté de photographier en hiver

IMG_0903 IMG_0890 Untitled

J'ai encore plein de clichés (à tous les sens du terme) de La Réunion à vous montrer, ce qui aurait sans doute été plus coloré que vous venez de parcourir.

Mais après un week-end très filles et très pluie (comprendre dans le désordre, shopping, thermes, comédie, vin, crêpes maison, et thé) j'ai eu plutôt envie de poster encore quelques images de ce magnifique d'automne. Sans doute les dernières d'extérieur sans neige, et puis quelques photos de notre chez nous, où l'on prépare l'hiver, gâteau et gouter compris!

Et pour bien finir le week-end cocooning, je vais, non pas travailler comme prévu, mais faire chauffer une soupe, et préparer des tartines de pain grillé, petit billy.

Bon début de semaine les amis!

Meanwhile, 15'000kms south

Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled Untitled


Voici les premières photos tant attendues (au moins) de La Réunion donc où nous avons passés deux petites semaines de vacances il y a un mois tout juste.

L'Homme-des-bois me fait signe que La Réunion ne se situe pas tout à fait à 15'000kms d'ici et que j'abuse, une fois n'est pas coutume, de mon unique gène marseillais. Mais bon vous l'aurez compris, c'est pas non plus la porte tout à coté.

Vous savez aussi sans doute que c'est le paradis de la randonnée. Une des raisons donc pour lesquelles nous avons mis les voiles plein sud. Ah oui et aussi, ma soeurette passe six mois les doigts de pied en éventail à travailler d'arrache pied là-bas.

Le paradis de la randonnée donc.

Ca c'était avant que ma sus-dite soeurette nous recommande d'aller-absolument-nan-mais-attends-c'est-trop-beau faire le piton des neiges-au-lever-du-soleil.
Avant qu'on découvre qu'il y faisait genre moins 10 degrés tant que le soleil n'est pas là.
Avant que l'Homme-des-bois oublie de mentionner qu'il n'avait pas de frontale et que donc pas de problème on allait monter à la lumière de son iphone*. (Mais bien sur!!!).
Avant que l'Homme-des-bois nous trouve un petit-chemin-un-peu-plus-long-mais-bien-large-qui-monte-tout-doucement-au-sommet. (Vous remarquerez sur la troisième photo, la pente tout à fait en douceur du fameux petit chemin?) Avant qu'on ne dorme pas de la nuit dans un refuge blindé. Et avant que je doive me tirer des draps à 3h du matin pour aller marcher comme un robot dans de la caillasse.

Mais sinon, c'était vraiment super. Sans déconner en plus. Si c'était à refaire, ce serait sans hésitation. Mais peut-etre avec une frontale quand même.

Par contre, personne ne m'avait dit qu'ils avaient de la super bière. En fait, à tous les coups, elle n'a rien d'extraordinaire, mais siroter une blanche fraiche, après avoir fini 4h de marche sur des petits chemins qui montent en douceur et avoir enlevé ses grosses chaussures de montagne**, c'est quand même la joie!!

.... à suivre.

*C'est le même Homme-des-bois qui part faire de l'alpinisme plusieurs fois par an. Je me demande si il y va en tong des fois
**Chaussures qui vous cataloguent d'ailleurs direct dans la catégorie touriste. Oui, un vrai réunionnais porte des chaussures de trail. Et il ne marche pas, il court dans la montagne. De préférence au téléphone.... véridique!